Archive | La Poupée Athénaïs RSS feed for this section

La Poupée de la Comtesse

10 Oct

La Comtesse, hormis sa passion immodérée pour les vêtements et autres chiffons d’une dentelle douteuse, apprécie tout spécialement les Belles Choses.
Une Belle Chose, c’est un objet, son utilité peut s’affirmer à grands cris ou se taire, se ratatiner, parce que pour certaines Belles Choses, convenons-en, d’utilité il n’y en a pas..

Un petit extrait de Gai Savoir, de Nietzsche s’offre tout à propos dans notre problématique:
« Il faut de temps en temps nous reposer de nous-mêmes, en nous regardant de haut, avec le lointain de l’art, pour rire, pour pleurer sur nous ; il faut que nous découvrions le héros et aussi le fou que cache notre passion de la connaissance; il faut, de-ci de-là , nous réjouir de notre folie pour pouvoir rester joyeux de notre sagesse. Et c’est précisément parce que nous sommes au fond des hommes lourds et sérieux, et plutôt encore des poids que des hommes, que rien ne nous fait autant de bien que la marotte : nous en avons besoin devant nous-mêmes – nous avons besoin de tout art pétulant, flottant, dansant, moqueur, enfantin et bienheureux pour ne pas perdre cette liberté qui nous place au-dessus des choses et que notre idéal exige de nous. Ce serait un recul pour nous de tomber tout à fait dans la morale, précisément avec notre probité irritable, et, à cause des exigences trop sévères qu’en cela nous avons pour nous-mêmes, de finir par devenir nous-mêmes des monstres et des épouvantails de vertu. Nous devons aussi pouvoir nous placer au-dessus de la morale : et non seulement nous y placer, avec la raideur inquiète de quelqu’un qui craint à chaque moment de glisser et de tomber, mais aussi pouvoir planer et jouer au-dessus d’elle! Comment pourrions-nous pour cela nous passer de l’art, nous passer des fous? »

Une Belle chose, c’est un objet esthétiquement agréable, admirable, et Athénaïs, la poupée de la comtesse fait partie de ces choses là. Venez et entrez dans son Univers..





« Souviens toi des contes que tu lisais dans la pénombre de l’après-midi mourant. De l’odeur du livre, de la saveur de ses phrases qui en peintres virtuoses dessinaient dans ton esprit avide des images romanesques.
Tu étais seule dans la petit chambre, seule avec cet ouvrage, ce sac trop plein de mots, et pourtant, devant tes yeux, c’est tout un univers qui se déroulait.
Rappelle toi de tes lectures, des livres que tu as chéri et aimé, de ceux qu’à bouche pleine tu mordais l’histoire, des carcasses de livres, des pages déchirées, les as tu oubliés? »


Athénaïs est une BJD d’iplehouse, modèle Tatiana. Le maquillage/choix des yeux et de la perruque, le fauteuil, les photos sont de la Comtesse, les habits sont de la Maman de la Comtesse, les collants de Dollmore.

Note: Une BJD est une poupée en résine, articulée, et à jointes sphériques.
C’est ce qu’on appelle aussi poupée d’artiste. Entièrement personnalisable, deux poupées d’un même modèle ne se ressemblent quasiment jamais.
Du haut de ses 43 cm, Athénaïs, à l’instar de la Comtesse, est une poupée rêveuse.

Publicités