Archive | Présentation RSS feed for this section

Présentation

21 Sep

 

 Une présentation s’impose !

« Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes
surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles
Boucher,
Seuls, respirent l’odeur d’un flacon débouché.
 »

Baudelaire, Les Fleurs du Mal

Quelques anciennes définitions…

Boudoir : (d’après le Littré) « cabinet élégant attenant à l’appartement d’une dame »

Mais le boudoir est l’esquisse une petite pièce arrangée avec goût où, dans l’ombre coquette des tapisseries lourdes, des flacons poussiéreux murmurant quelques effluves oubliées, la maîtresse de maison se retire pour discuter avec ses intimes.

Comtesse : (d’après le Littré) « celle qui de son chef possédait un comté »

Mais une comtesse c’est aussi une belle dame aux goûts exquis, moins volage qu’une marquise, plus souriante qu’une duchesse, et qu’on rencontre entre les pages des romans.

…Pour glisser vers une étrange explication

Alors pourquoi boudoir, pourquoi comtesse ?

Je ne m’appelle pas comtesse, mais rêveuse, je n’habite pas dans quelque château frissonnant au sein d’arbres centenaires, mais dans mon insane imagination. Pourtant, à l’instar de ces dames froissées entre les pages des romans endormis, j’aime la dentelle, les robes qui me remémorent une singulière atmosphère que je n’ai pas connue, une époque qui déambule au rythme des sabots et du satin caressant le pavé.

Manches à ballons, volants, bottines, nœuds et rubans, viennent, en joyeuse farandole habiter mon armoire qui soupire devant ce trop plein de costumes d’un autre temps.

Vers quel but tend ce blog ?

Ce blog voudrait être un album rempli d’images, côtoyant l’univers des contes.

Comment s’organise-t-il ?

Les photos se voudraient les porte paroles d’un univers onirique:
Le décor, les couleurs, l’ambiance, autant d’ingrédients qui veulent révéler une féerie dissimulée, où la parole est donnée à la poésie.
La syntaxe poétique, anachronique de l’univers des blogs mode tentera parfois de se frayer un passage. Une pensée, une idée, quelques mots, pourvu qu’ils chantent.

Que va-t-on trouver ?

            Mes articles sont des cartes qu’un poète fou a jeté au vent dans le désordre, il en est sorti :

L’armoire de la comtesse où sont présenté dans un univers soigneusement choisi, les tenues qui habitent ce vieux meuble poussiéreux et _ apparement_ sans fond

Il était une fois, quand je tenterait de faire revivre un conte

Les Personnages qui animeront ce blog :

Il y a d’abord.. La comtesse elle-même, les rouages et les ficelles d’un blog qu’elle espère transformer en bel album de contes et rendez-vous rêverie.

Puis le Marquis Des Mots, Lapin poète et fou de son état,  qui surveillera d’un oeil attentif les commentaires que vous posterez et se chargera, d’un coup de fleuret, de faire disparaître tous ceux qui s’avèreront être déshonorant, ou publicitaires.

Et finalement, le Sire Fleuri, amant de la comtesse, magicien des plantes, qui, de temps en temps, immortalisera certains clichés de sa douce.

Pourquoi avoir fait un blog mode?
J’avais un réflex, il prenait la poussière ou presque. Le blog est un moyen de m’améliorer en photo (c’est même le but premier). L’émulation permise grâce à vos visites et votre enthousiasme m’oblige à travailler, à découvrir et à m’améliorer dans cet univers de la photo que je découvre. Je ne me sens vraiment pas « blogueuse mode », mais ayant d’une part, un appareil à dépoussiérer et d’autre part, une armoire qui déborde, j’ai trouvé judicieux de combiner les deux.

Pourquoi ce langage étrange et archaïque?
Au début, je voulais écrire quelques paragraphes sous chaque articles, des sortes de jolies phrases presque parodiques de celles des livres… Un coin poésie un peu ostentatoire et parodique (en exagérant la longueur, le foisonnement d’adjectifs…)
Puis je me suis aperçue qu’un blog avec des photos n’est pas forcément lu, alors j’ai raccourci, pour éclaircir, alléger.
Je suis parfaitement capable d’écrire des choses du types « hey les meufs lolilol j’ai fait flamber ma cb », mais j’avais pour idée de faire quelque chose de différent, qui change un peu, et tant pis pour la crédibilité.

Explique nous la Comtesse
C’est un personnage. Une ligne directrice d’inspiration. Une sorte de rôle que j’enfile pour mes articles et que je quitte ensuite. Ce que j’ai constaté, (et que je ne prévoyais pas) c’est que parfois, certains lecteurs se prennent au jeu de mon petit univers et deviennent à leur tour, des personnages d’un autre temps, m’écrivant dans une jolie prose d’antan.
La comtesse ça vient de mes lectures, de ces femmes que j’ai croisées au fil des pages, toutes amoureuses de chiffons, robes et dentelles.
Ce blog est comme un clin d’oeil à mes lectures.
Comtesse, boudoir, ça sonne ancien, exactement comme ce que j’aime: tutus, robes qui tournent, noeuds…

A part la mode, d’autres passions?
Ma première passion c’est le dessin, qu’il soit au crayon, à l’acrylique, aux pastels, à l’aquarelle, à l’huile…  J’aurais très bien pu faire un blog illustration ou BD. Mais j’ai la fâcheuse habitude de vouloir garder mes dessins pour moi.
J’aime aussi cuisiner. Surtout les pâtisseries! (gourmande dans l’âme)
Jouer au piano, et depuis peu, la guitare. J’ai eu la chance de baigner toute petite déjà dans la musique.
J’aime beaucoup écrire: textes, nouvelles… et j’ai une calligraphie assez étrange!


Mon appareil:
C’est un reflex Canon EOS 450d, et j’ai deux objectifs
un EF 50 mm 1.8
et un EF  55mm 18 (celui livré avec l’appareil)
j’ai aussi un trépied et un retardateur (ce qui explique pourquoi je peux être sur les photos et me prendre tout à la fois)

Publicités